ParInvox Informatique Enr. / AMD (Advanced Micro Device) / 0 commentaires

SOURCE : PHONANDROID

 

AMD dévoile un CPU monstrueux : le Ryzen Threadripper 3990X. Au programme 64 cœurs, 128 threads et une fréquence de base de 2,9 GHz pouvant être boostée jusqu’à 4,3 GHz ! Cerise sur le gâteau, le tout est vendu 3990$. Soit 4400$ de moins que le CPU Intel Xeon 28 cœurs qui équipe le Mac Pro.

Crédits : AMD

Quel CES pour AMD ! Après avoir dévoilé les CPU Ryzen 4000 gravés en 7nm à destination des PC portables, le fondeur met un dernier coup à la concurrence (qui a dit Intel ?) en présentant un CPU inédit monstrueux : le Ryzen Threadripper 3990X. Selon la marque, il est le « premier processeur de bureau au monde doté de 64 cœurs ».

Avec 64 cœurs, 128 threads, 288 Mo de mémoire cache et un TDP (thermal design power) de 280 watts, AMD promet avec ce Ryzen Threadripper des « performances de calcul sans précédent pour un processeur simple socket dans une plateforme de bureau ». Ce CPU a été avant-tout conçu pour les gamers exigeants et pour les professionnels de la création de contenus numériques, notamment dans l’animation 3D.

À lire également : AMD au top de sa forme – sa part de marché sur PC est de 40% !

Un CPU pour les gouverner tous

D’après le fondeur, ce nouveau Threadripper 3990X enterre son prédécesseur le 3970X sur le terrain du Ray Tracing, avec des performances augmentées de 51%. En outre, AMD a mis son Threadripper 3990X sur le banc d’essai du logiciel réputé CineBench. Résultat, un score « historique de 25399 points pour un processeur simple pocket ». 

Le sortie du Threadripper est prévue pour le 7 février 2020 et son prix sera de 3990$. Soit 4400$ de moins que le CPU Intel Xeon 28 cœurs qui équipe le Mac Pro d’Apple ! Le CPU d’AMD est à la fois moins cher, plus puissant et moins énergivore. La firme de Cupertino aurait-elle misé sur le mauvais cheval en optant pour les Xeon ? Quoiqu’il en soit, le fondeur se montre plus que confiant pour l’année à venir.

« Nous démarrons 2020 de façon détonante ! Les utilisateurs d’ultrafins et d’ordinateurs portables gaming profiteront de niveaux de performances sans concurrence, y compris pour le graphisme, mais aussi d’une autonomie améliorée grâce aux nouveaux processeurs mobiles AMD », déclare Saied Moshkelani, senior vice president general manager pour AMD Client Compute.

ParInvox Informatique Enr. / AMD (Advanced Micro Device) / 0 commentaires

Source : phonandroid.com

 

Après une belle année 2019, AMD, l’éternel rival d’Intel, représenterait 40 % du marché des processeurs pour PC selon PassMark. Un chiffre que le fondeur n’avait plus atteint depuis 2006. Un succès qui serait dû à l’excellente stratégie de la firme face à Intel, qui se révèle moins incisif.

amd ryzen 3000

Nous le sentions venir. Et voici enfin un indicateur qui nous le confirme : AMD est bien de retour dans la bataille. PassMark, éditeur de l’outil éponyme de benchmark sur Windows, affirme que les processeurs AMD animent 40 % des PC qui ont utilisé son logiciel. Cela n’était plus arrivé depuis 14 ans quand Intel et AMD étaient au coude à coude. Un succès que la firme doit évidemment à sa gravure en 7 nm, très efficace face aux processeurs gravés en 14 nm d’Intel, mais aussi à sa stratégie commerciale agressive.

Lire aussi : AMD Ryzen 3000 : cinq modèles de processeurs annoncés, de 199 à 499 dollars

La bataille AMD vs Intel dans le domaine des processeurs x86 pour PC est presque aussi vieille que l’histoire de Windows. L’un est toujours devant. L’autre toujours derrière. Bien sûr, régulièrement, l’équilibre des forces fluctue. Parfois Intel est omniprésent. Parfois, AMD reprend du poil de la bête. C’est ainsi depuis plus de 20 ans. Au début des années 2000, l’écart entre les deux fondeurs était pourtant plus serré qu’aujourd’hui. Intel était sous la barre des 60 % et AMD au-dessus des 40 %. Les deux entreprises étaient aux coude-à-coude, pour le plus grand bonheur des technophiles qui profitaient pleinement de cette concurrence féroce.

Zen 2 : le processeur qui a tout changé

Après 2006, cependant, Intel a pris le large. De plus en plus. Jusqu’en 2016 où ses processeurs étaient présents dans plus de 8 ordinateurs sur 10. Plusieurs facteurs ont joué en la faveur d’Intel. Une domination sur la cadence des processeurs. De meilleurs accords commerciaux avec les marques. Heureusement, tout n’est pas resté ainsi. En 2017, AMD présente sa série Zen 2. Des composants dont la finesse de gravure atteint 7 nm.

La finesse de gravure est importante dans le monde des processeurs : plus elle est petite, moins le composant chauffe, permettant d’améliorer les cadences. Si bien que les produits d’AMD offrent des performances souvent identiques à ceux d’Intel. Ce qui n’était pas arrivé depuis fort longtemps. Alors qu’Intel s’appuie encore sur la gravure en 14 nm, AMD profite en 2019, pour la troisième année consécutive, de la gravure en 7 nm. Une maturité qui permet à AMD de baisser le prix de ces composants, lesquels sont bien plus abordables que la concurrence.

Lire aussi : Intel révèle qu’il compte graver ses CPU en 5 nm dès 2023, le 1,4 nm serait atteint en 2029

Selon les analystes, AMD pourrait grappiller encore quelques points du marché des processeurs x86 en 2020 en attendant qu’Intel sorte un produit gravé en 10 nm. Toutefois, la firme de Santa Clara reste une référence dans le domaine du gaming où la fréquence des processeurs est critique et où Intel a toujours un temps d’avance. Mais cela ne sera pas suffisant face à un AMD visiblement en très grande forme.

ParInvox Informatique Enr. / AMD (Advanced Micro Device) / 0 commentaires

Source  : phonandroid.com

 

RDNA2 est le nom de la prochaine architecture d’AMD. C’est elle qui équipera les futures cartes graphiques, que ce soit sur ordinateurs de bureau, les PC portables, mais aussi les consoles. S’il n’est pas question qu’elle sorte dans l’immédiat, AMD commence déjà à communiquer dessus. Et l’une des premières bonnes nouvelles, c’est que le chipset devrait largement gagner en puissance.

AMD RDNA
AMD RDNA

C’est l’heure des annonces du côté d’AMD. Après celle des Ryzen 4000 qui vont arriver d’ici la fin de l’année, le fondeur vient de dévoiler ses projets en matière de GPU. Son architecture RDNA devrait prochainement passer à la deuxième génération : l’AMD RDNA2 sera gravée en 7 nm+ et sortira, selon toute vraisemblance, dès cette année. Mais c’est surtout au niveau des performances annoncées que cette génération devrait intéresser les joueurs de tout bord.

AMD RDNA2

Si la génération RDNA a offert une belle évolution par rapport au GCN (Graphics Core Next), AMD annonce un gain de performances/watts de l’ordre de 50% pour l’architecture RDNA2. De quoi jouer encore plus confortablement aux FPS les plus gourmands. D’autant que deux autres améliorations ont aussi été annoncées : la prise en charge du Ray Tracing matériel, d’une part. Le Ray Tracing, c’est cette technologie dont nous avons déjà longuement parlé, qui a déjà été implémentée sur les GeForce RTX de Nvidia et qui sera intégrée à la prochaine génération de consoles de salon, que ce soit la PS5 de Sony ou la Xbox Series X de Microsoft. D’autre part, RDNA2 prendra aussi en considération le Variable Rate Shading, une technologie jusqu’à présent réservée aux GeForce RTX de Nvidia, encore une fois. Celle-ci permet d’économiser les ressources du GPU en diminuant le niveau de rendu des zones qui n’ont pas besoin d’un shading élevé.

AMD RDNA2

Comme on le voit sur la présentation ci-dessous, AMD a également dévoilé la mise en chantier de RDNA3, sa prochaine architecture GPU qui devrait quant à elle être gravée en 5 nm. Il n’y a pas d’empressement à avoir en revanche, car celle-ci ne sortira pas avant 2021-2022.

ParInvox Informatique Enr. / Apple / 0 commentaires

Source : generation-nt.com

 

Jailbreak Android iPhone

Il n’y a désormais plus besoin d’un PC pour jailbreaker son iPhone : un simple câble et un smartphone sous Android peut faire l’affaire.

Le Jailbreak d’iOS prend un nouveau tournant ces derniers jours puisque la procédure peut désormais se faire depuis un smartphone Android connecté à un iPhone.

Jailbreak Android iPhone

L’outil Checkra1n propose ainsi, dans sa dernière version Beta, de jailbreaker iOS 12.3 et versions supérieures depuis l’iPhone 5 jusqu’à l’iPhone X, et ce depuis un smartphone Android. Malheureusement, pour l’instant, il faut se contenter d’un Jailbreak Tethered (il faut à nouveau procéder au Jailbreak si vous redémarrez votre iPhone).

Du côté d’Android, il faut disposer d’une version Root et mettre en oeuvre quelques manipulations… Sur le papier, ce n’est pas vraiment plus pratique que de passer par un PC ou Mac, mais dans certains cas, la procédure pourrait dépanner…

ParInvox Informatique Enr. / Android / 0 commentaires

Source : newswire.ca

 

MISSISSAUGA, ON, le 6 mars 2020 /CNW/ – La gamme Galaxy S20, la gamme complète de produits phares 5G de Samsung, est maintenant en vente dans les boutiques expérience+ Samsung, sur le site Samsung.com/ca, chez les opérateurs de télécommunications et les partenaires de partout au Canada. Grâce aux capacités sans précédent de la 5G et à une toute nouvelle architecture de caméra qui combine l’intelligence artificielle au plus grand capteur d’image de Samsung, les Canadiens peuvent profiter d’une expérience téléphonique plus facile, meilleure et conçue pour capturer des images de qualité époustouflante.1

Pour améliorer encore davantage l’expérience utilisateur, Samsung lance aussi les oreillettes Galaxy Buds+ aujourd’hui, dans les boutiques expérience+ Samsung et en ligne. Vendues pour 199,99 $, en noir, bleu et blanc, les oreillettes Galaxy Buds+ offrent des haut-parleurs bidirectionnels, trois microphones et une autonomie de la batterie incroyablement longue, grâce auxquels les utilisateurs obtiendront une expérience incroyable d’écoute et de visionnement.2

Conçue pour l’avenir de la communication, la gamme Galaxy S20 5G permet aux utilisateurs de profiter de ce qui suit :

  • Des détails dans une clarté étonnante : Obtenez des images aux couleurs plus riches, aux ombrages plus accentués et aux détails plus nets grâce à l’appareil photo haute résolution de 108 Mpx des nouveaux appareils de la gamme Galaxy S20 5G.3
  • Capacité de zoom révolutionnaire : Passez de l’ordinaire à l’excellence. Obtenez un zoom 100X sur le Galaxy S20 Ultra 5G et un zoom 30X sur le Galaxy S20 5G et le Galaxy S20+ 5G pour capturer des images haute résolution, où que vous soyez.4
  • Prise unique, possibilités multiples : Créez des GIF, des vidéos et des images de façon simultanée d’un seul toucher.5
  • Capacité de tournage de qualité professionnelle : Saisissez des photos instantanées claires et nettes, prises directement à partir d’une vidéo en résolution 8K. Prenez la meilleure photo grâce à une touche de super haute résolution 33 Mpx.6
  • Capacités de photos de nuit lumineuses : Faites de chaque photo prise en faible luminosité un moment fort grâce au mode Photos de nuit lumineuses. Qu’importe l’éclairage, vous pourrez prendre des vidéos de qualité professionnelle et des photos aux couleurs éclatantes sans flash.

Les clients admissibles peuvent désormais se procurer un appareil de la gamme Galaxy S20 5G pour un prix aussi bas que 32 $ par mois à 0 % d’intérêt7 pendant 36 mois (plus taxes).

Pour acheter la gamme Samsung Galaxy S20 5G, consultez : https://www.samsung.com/ca_fr/smartphones/galaxy-s20/models/ et les oreillettes Samsung Galaxy Buds+, consultez : https://www.samsung.com/ca_fr/wearables/all-wearables/?galaxy-buds Pour de plus amples informations sur le financement Paybright, veuillez consulter : https://shop.samsung.com/ca_fr/financing

À propos de Samsung Electronics Canada Inc.
Samsung Electronics Canada inspire les Canadiens à atteindre leur plein potentiel grâce à un écosystème révolutionnaire de produits et de services qui leur offrent une innovation et un design distinct pour chaque aspect de leur vie connectée. La société redéfinit le monde des téléviseurs, des téléphones intelligents, de la réalité virtuelle et des appareils vestimentaires, des tablettes et des appareils numériques. En 2019, Samsung a été classée parmi les « marques les plus admirées » au Canada dans le cadre du sondage sur la réputation d’entreprises de Léger. Liste des « Meilleures marques à l’échelle mondiale ». Samsung est déterminée à améliorer la vie des Canadiens et, par l’intermédiaire des initiatives de son programme de bienfaisance primé, elle soutient des causes liées à l’éducation publique et à la santé dans des collectivités à l’échelle du pays. Pour en savoir plus, veuillez visiter le site www.samsung.com/ca_fr.

_______________________________

Le capteur d’image du Galaxy S20 Ultra 5G est environ 2,9 fois plus grand que celui du Galaxy S10. Les capteurs d’image du Galaxy S20 5G et du S20+ 5G sont environ 1,7 fois plus grands que celui du Galaxy S10.

L’autonomie réelle de la batterie, le temps de charge et les durées de lecture audio peuvent varier et dépendent des conditions d’utilisation telles que les composants de l’appareil, les paramètres des fonctions, la force du signal, l’existence de bruit, le type de fichier de lecture, la durée d’utilisation de l’appareil et d’autres facteurs.

Un appareil photo de 108 Mpx, offert uniquement sur le Galaxy S20 Ultra 5G. Le Galaxy S20 5G et le Galaxy S20+ 5G sont dotés d’appareils photo de 64 Mpx.

4 Un zoom optique hybride 10x et un zoom super résolution 100x sont offerts uniquement sur le Galaxy S20 Ultra 5G. Les Galaxy S20 5G et Galaxy S20+ 5G sont dotés du Zoom optique hybride 3X et du Zoom super résolution 30X. Le Zoom super résolution comprend un zoom numérique, ce qui pourrait entraîner une détérioration de l’image.

Le format et le nombre de résultats obtenus à l’aide de la fonction Prise simple peuvent varier en fonction de la capture originale.

6 La capture vidéo à résolution 8K vous permet de capturer des photos de 33 Mpx directement à partir de vidéos à résolution 8K.

7* Certaines conditions s’appliquent. Le prix de 32 $ par mois est basé sur l’achat d’un appareil de la gamme Samsung Galaxy S20 5G et comprend un crédit de reprise de 200 $ (voir les conditions générales ci-dessous), mais pas la valeur de l’appareil de reprise admissible (sinon, le prix est de 1 119,99 $ incluant le crédit de reprise de 200 $). L’appareil de la gamme Samsung Galaxy S20 5G doit être acheté dans une boutique expérience+ Samsung au Canada ou en ligne au http://www.samsung.com/ca_fr dans le cadre d’un plan de financement offert par Paybright (« Paybright ») sur 36 mois (plus taxes) avec 0 % d’intérêt. Sous réserve de l’approbation du crédit. L’offre est en vigueur du 6 au 31 mars 2020. Pour être admissible au financement, la valeur d’achat minimum de votre panier doit être de 300 $ avant taxes et frais. Vous pourriez ne pas être admissible au plan d’intérêt à 0 %. Le montant de vos paiements mensuels, les intérêts que vous paierez et les conditions de prêt proposées dépendent de votre profil de crédit personnel. Si vous n’êtes pas admissible au taux d’intérêt à 0 %, il est possible qu’on vous offre un programme de paiement à un taux d’intérêt plus élevé que 0 %. Les paiements mensuels peuvent inclure des frais de traitement mensuels de 6,95 $. Le montant estimé des paiements mensuels exclut les taxes, les frais d’expédition et les autres frais. Cette offre peut être modifiée ou annulée en tout temps et ne peut être jumelée à d’autres offres, sauf en cas d’entente expresse. Financement offert par PayBright. Toutes les transactions sont sujettes à l’approbation de PayBright. Les offres de financement peuvent parfois varier. Les offres de financement peuvent varier pour les clients de la province du Québec. Consultez https://help.paybright.com/hc/fr-ca pour obtenir plus de renseignements.

Recevez un crédit de 200 $, en plus d’un crédit pour la valeur de l’appareil de reprise admissible, quand vous effectuez un achat direct, une nouvelle activation ou un renouvellement de contrat d’un appareil de la gamme Galaxy S20 5G dans une boutique expérience+ Samsung au Canada ou en ligne à http://www.samsung.com/ca_fr d’ici le 30 avril 2020. Cette offre est limitée à un appareil de reprise admissible par appareil de la gamme Samsung Galaxy S20 5G. Jusqu’à épuisement des stocks. Aucune garantie-réclame. Cette offre s’adresse uniquement aux résidents du Canada. L’offre est en vigueur pour une durée limitée et peut être modifiée ou annulée sans préavis. Cette offre peut être modifiée ou annulée en tout temps et ne peut être jumelée à d’autres offres, sauf en cas d’entente expresse. Pour connaître toutes les conditions générales et savoir comment obtenir votre crédit, consultez http://www.samsung.com/ca_fr/promotions/

ParInvox Informatique Enr. / Coronavirus / 0 commentaires

Source : pesesurstart.com

 

Image principale de l'article La sortie du TurboGrafx-16 Mini repoussée
Image courtoisie Konami

Le COVID-19 affecte encore une fois le monde du gaming: Konami a annoncé qu’ils ne réussiront pas à livrer les TurboGrafx-16 Mini et PC Engine Mini le 19 mars, comme prévu initialement.

En ce sens, les fabricants et centres d’expéditions en Chine seraient durement affectés par l’épidémie du coronavirus COVID-19. Dans un communiqué envoyé à Polygon, Konami demande à sa clientèle d’excuser les inconvénients entraînés par le délai et tente de déterminer une nouvelle date de sortie pour la mini-console, qui est, on le rappelle, très attendue.

Celle-ci avait été annoncée lors de l’E3 2019. Konami avait à ce moment promis d’inclure plus de 57 jeux sur la console, dont des classiques comme Bonk’s Adventure et The Legendary Axe.

Les retards s’accumulent

Il faut l’admettre, l’épidémie de COVID-19 a un énorme impact sur la communauté gaming, et ce, bien plus qu’on ne le penserait.

L’annulation de la Game Developers Conference, qui a énormément affecté les petits studios indépendants, de même que l’annonce de Nintendo, le mois dernier, qu’il pourrait éventuellement y avoir une pénurie de Switch, sont quelques-unes des preuves des retombées économiques négatives du coronavirus.

ParInvox Informatique Enr. / Android / 0 commentaires

Source : bbc.com

 

Logo d'AndroidCopyright de l’imageGETTY IMAGES
Image captionDe nombreux anciens appareils Android ne reçoivent plus les mises à jour de sécurité, ce qui les expose à des risques

Plus d’un milliard d’appareils Android risquent d’être piratés parce qu’ils ne sont plus protégés par les mises à jour de sécurité, a suggéré l’ssociation de consommateur WHICH.

Cette vulnérabilité pourrait exposer les utilisateurs du monde entier au risque de vol de données, de demandes de rançon et d’autres attaques de logiciels malveillants.

Toute personne utilisant un téléphone Android sorti en 2012 ou avant devrait être particulièrement inquiète, a-t-elle déclaré.

La réponse de Google ne l’a pas rassurée.

Et le géant de la technologie n’a pas répondu aux demandes de réactions de la BBC.

Les propres données de Google suggèrent que 42,1% des utilisateurs d’Android dans le monde sont sur la version 6.0 de son système d’exploitation ou en dessous.

Selon le bulletin de sécurité d’Android, aucun correctif de sécurité n’a été publié pour le système Android en 2019 pour les versions inférieures à 7.0.

En extrapolant ces données, l’association a conclu que deux utilisateurs d’Android sur cinq dans le monde ne recevaient plus de mises à jour de sécurité.

Comment vérifier si votre téléphone est vulnérable et que faire ?

Galaxy S6 EdgeCopyright de l’imageSAMSUNG
Image captionLe Samsung Galaxy S6 est sorti en novembre 2015
  • Si votre appareil Android a plus de deux ans, vérifiez s’il peut être mis à jour avec une version plus récente du système d’exploitationSi vous êtes sur une version antérieure à Android 7.0 Nougat, essayez de mettre à jour via Paramètres> Système>Mise à jour avancée du système
  • Si vous ne pouvez pas faire de mise à jour, votre téléphone risque d’être piraté, en particulier si vous utilisez une version d’Android 4 ou inférieure Si c’est le cas, soyez prudent lorsque vous téléchargez des applications en dehors de la boutique Google Play
  • Méfiez-vous également des SMS ou MMS suspects
  • Sauvegarder les données à au moins deux endroits (un disque dur et un service de cloud computing)
  • Installez un antivirus mobile via une application, mais gardez à l’esprit que le choix est limité pour les anciens téléphones
ParInvox Informatique Enr. / Facebook / 0 commentaires

Source : generation-nt.com

 

facebookLa prolifération des faux comptes sur le réseau Facebook est un véritable fléau pour la firme qui se dote d’un nouvel outil lui permettant de les détecter et les supprimer automatiquement.

En marge de l’usurpation d’identité, la création de faux comptes sur Facebook est un sujet sensible pour le groupe.

La plateforme étant en accès libre, la création de faux comptes est un problème difficile à gérer pour Facebook qui se dote d’un nouvel outil visant à mieux les identifier et à les neutraliser.

notifs Facebook

Les ingénieurs du réseau social ont ainsi mis en place une intelligence artificielle basée sur le machine learning baptisée Deep Entity Classification (DEP). Le module tire ainsi profit du machine learning pour analyser les comptes actifs sur la plateforme, mais aussi le comportement des profils et ses interactions avec la communauté.

Des modèles comportementaux sont établis en étudiant plus seulement la date de création des comptes et leur nombre d’amis, mais également la participation des profils aux groupes, les mentions j’aime et les interactions de ce dernier. L’enquête se poursuit en étudiant également les comptes des « amis » du compte suspect, puisque les créateurs de ces faux comptes ont tendance à se regrouper pour faciliter l’évolution du nombre d’amis et passer sous les radars de Facebook.

L’IA exploite pleinement les Deep Features des profils, et peut ainsi accéder à des dizaines de milliers de fonctionnalités par compte qui reflètent quel type d’utilisateur se cache derrière le profil. L’IA est alors à même de déterminer si l’utilisateur cherche à déformer son identité grâce à l’étude de plus de 200 000 caractéristiques.

Dans une première phase de tests, DEP a déjà banni plusieurs milliards de faux comptes et a même bloqué directement la création de comptes suspects avant qu’ils n’arrivent sur le réseau. Facebook estime avoir réduit de 27% le volume d’escrocs et de spammeurs sur son réseau grâce à ce nouvel outil, et estime désormais que le réseau ne compte plus que 5% de faux comptes.

ParInvox Informatique Enr. / Radio-Canada Info / 0 commentaires

Source : Radio-Canada Info

L’entreprise Avast est basée à Prague, en République tchèque.
PHOTO : REUTERS / DAVID W CERNY

Radio-Canada

Avast, le célèbre antivirus gratuit utilisé par plus de 435 millions de personnes, enregistre des données pour chaque recherche, chaque clic et chaque achat de sa clientèle, révèle une enquête conjointe du site Motherboard et du magazine PCMag.

C’est à travers sa filiale Jumpshot, qui a déjà fait affaire avec Google, Microsoft, Pepsi, Yelp et Home Depot, qu’Avast revend les données de ses utilisateurs et utilisatrices. D’après des documents et contrats obtenus par les deux médias, certains de ses produits liés à l’historique de navigation de sa clientèle se vendent pour des millions de dollars.

Un de ces produits se nomme All Clicks Feed (traduction libre : fil de tous les clics). Ce dernier contient les données détaillées de tous les comportements et clics des internautes. Il est par exemple possible de savoir – à la milliseconde près – sur quel site naviguaient les utilisateurs et utilisatrices et quels liens étaient cliqués.

Des données anonymes… en théorie

En théorie, les données de navigation vendues par Jumpshot sont anonymisées. Cela veut dire que des entreprises qui les achètent s’en servent principalement pour déceler les grandes tendances des sites web comme YouTube et Amazon.

Toutefois, des documents obtenus par Motherboard et PCMag indiquent que l’entreprise Omnicom, le deuxième plus important réseau d’agences de publicité et de communication mondial, a acheté un All Clicks Feed qui contenait aussi les identités d’appareil (Device ID) liées à chacune des données vendues.

Ces documents expliquent que l’identité d’appareil reste toujours la même à moins que l’internaute désinstalle et réinstalle le logiciel de sécurité. Cela veut donc dire qu’il serait possible pour Omnicom de tout savoir sur l’historique de navigation d’une personne en particulier, sans pour autant connaître son identité.

Plusieurs spécialistes de cybersécurité indiquent toutefois depuis des années que de telles données anonymes peuvent être associées à une seule personne. Une étude menée en 2017 par une équipe de recherche de l’Université Stanford abonde dans le même sens.

Avast se défend

Dans une déclaration écrite, Avast s’est défendue en disant que les utilisateurs et utilisatrices de son antivirus gratuit ont toujours pu refuser de partager des données avec Jumpshot.

Elle ajoute qu’en juillet 2019, elle avait déjà commencé à offrir un choix explicite d’acceptation ou de refus pour tous les nouveaux téléchargements du logiciel et qu’elle offrira ce choix aux internautes en février.

Une extension problématique

En décembre, il a été révélé que Mozilla avait retiré quatre extensions proposées par Avast de sa boutique d’extensions pour le navigateur Firefox parce qu’elles collectaient l’historique de navigation des internautes.

À l’époque, le PDG de l’entreprise, Ondrej Vleck, a minimisé l’importance de la situation en rappelant que les données étaient anonymisées.

Avant d’arriver sur les serveurs d’Avast, les données sont débarrassées de tout ce qui pourrait dévoiler l’identité d’une personne, comme un nom dans une URL ou le moment de connexion à Facebook, avait-il indiqué.

Ondrej Vleck avait alors affirmé que l’exploitation de données d’Avast ne représentait que 5 % du chiffre d’affaires total d’Avast, qui a généré plus de 830 millions de dollars en 2019.

Notons qu’Avast est également propriétaire de l’antivirus gratuit AVG, qui partage également les données de navigation de ses utilisateurs et utilisatrices avec Jumpshot.

ParInvox Informatique Enr. / Microsoft Windows 10 / 0 commentaires

SOURCE – 01net.com

 

L’entreprise américaine continue le travail de modernisation de son OS. Après avoir débuté le déploiement de nouvelles icônes pour ses applications, Microsoft prépare une nouvelle interface pour le menu Démarrer de Windows 10.

Dans un podcast vidéo destiné aux Insiders et diffusé sur Mixer, l’équipe responsable du design de Windows a dévoilé ce à quoi ressemblera le futur menu Démarrer de Windows 10.

Alors qu’il était jusqu’à maintenant architecturé autour de tuiles dynamiques, le menu Démarrer n’échappe pas aux codes du Fluent Design que Microsoft souhaite mettre en place dans l’OS et adoptera des tuiles statiques, plus modernes et plus sobres.

Les tuiles dynamiques toujours disponibles

Le ravalement de façade du menu Démarrer de Windows 10 a été pensé pour mettre un terme aux tuiles bariolées et proposer une expérience uniformisée, que l’utilisateur ait configuré un thème sombre ou un thème clair.

L’interface du menu, qui joue également sur les effets de transparence, permettra par ailleurs de mettre en avant les nouvelles icônes des applications dont le déploiement a débuté chez certains utilisateurs ces derniers jours.

Pour l’heure, l’équipe responsable du design de Windows 10 n’a pas donné de précision quant à la disponibilité de cette nouvelle interface. Elle explique être encore en train d’explorer les possibilités et que le travail sur ce projet est toujours en cours.

L’arrivée prochaine de la nouvelle interface du menu Démarrer de Windows 10 ne signe pas pour autant l’arrêt de mort des tuiles dynamiques. Si Microsoft entend bien les faire disparaître dans le futur, faute d’intérêt et de suivi de la part des développeurs, la firme explique que les utilisateurs qui le souhaitent pourront continuer de les utiliser. Microsoft décidera du sort définitif des tuiles dynamiques après les premiers retours sur les changements réalisés dans Windows 10X.